Les défauts du Bitcoin (Partie 2: Coût énérgétique)

Après l’incroyable année folle des cryptomonnaies , le bitcoin est de plus en plus médiatisé. Alors que le grand public essaie de comprendre le fonctionnement révolutionnaire derrière cette nouvelle forme de monnaie (avec les nombreux avantages qu’elle peut avoir) , peu de personnes sont au courant des nombreux défauts de cette dernière au dépend d’autres cryptomonnaies, beaucoup moins médiatisées mais beaucoup plus efficaces.

Ce dossier retrace les 3 plus grands défauts du Bitcoin:

  • Lenteur
  • Coût énérgétique
  • Anonymat

Dans cette seconde partie racontant les défauts du bitcoin, nous allons exclusivement parler du coût énergétique nécessaire à la validation des transactions Bitcoin.

Pour rappel, pour échanger des bitcoins, il est nécessaire de faire des transactions et pour que ces transactions puissent être valables, il faut les valider!

Les validateurs sont appelés ici des banques mineurs (ou miners en anglais). Ces personnes utilisent les cartes graphiques de leurs ordinateurs avec leurs puissance de calcul pour résoudre des problèmes mathématiques très complexes et ainsi valider une preuve de travail (Proof of Work en anglais).  Il peut y avoir plusieurs centaines de cartes graphiques branchées simultanément pour valider des transactions plus rapidement comme ci-dessous en Islande.

 

industrial-grade-mining
Ferme industrielle pour le minage de bitcoin

Cependant, il y a un hic. Pour fonctionner, ces cartes graphiques ont besoin de beaucoup d’électricité! En 2015, chaque transaction bitcoin consommait assez d’électricité pour alimenter 1.57 ménage américain pendant une journée.  Cela correspond à environ 5000 fois la quantité d’énergie nécessaire à une transaction par carte de crédit.

Aujourd’hui, des améliorations ont été apportées, il reste cependant beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver aux performances des cartes de crédit. En effet, en 2018, une transaction consomme environ 90% de la consommation d’éléctricité quotidienne moyenne d’un ménage américain.

599d59ee8bdd0
Consommation estimée d’une transaction en bitcoin comparée aux sources de consommation courante d’un foyer américain.

Il est cependant nécessaire de relativiser par rapport à cette consommation. Si nous  comparons à l’ensemble des services bancaires, le bilan de la blockchain est positif estime Pierre Noizat, cofondateur de Paymium.

Il reste néanmoins une grande question présente au sein de la communauté bitcoin, dont la réponse, si positive, permettrait de tirer une croix sur ce désavantage:

A quand une validation des blocs par preuve d’enjeu (Proof of stake en anglais)?

Sources: 1 2

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s